Françoise Hardy : “Je suis dans un état de souffrance vraiment cauchemardesque”