[INTERVIEW] Gwendoline Hamon : “Comme Cassandre, je suis très sensible”